Lauréats des Prix de gestion culturelle 2024

David Lavoie et Rosalie Beauchamp salués pour avoir contribué à l’avenir de leur milieu

La Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal a annoncé aujourd’hui les lauréats de ses Prix de gestion culturelle 2024. À l’occasion d’un événement de remise de ces prix à HEC Montréal, David Lavoie, directeur général du Festival TransAmériques, a remporté le Prix de carrière et Rosalie Beauchamp, cofondatrice et directrice générale du Monastère, le Prix jeune gestionnaire en culture. Ces distinctions permettent de souligner le rôle des gestionnaires culturels et de faire rayonner leurs réalisations dans la société.

« Je suis heureux de constater que nos deux personnes lauréates cette année illustrent comment la vitalité culturelle s’appuie non seulement sur la créativité des artistes, mais aussi sur la capacité des gestionnaires culturels à soutenir une vision à long terme », a déclaré François Colbert, titulaire de la Chaire et professeur en marketing à HEC Montréal.

David Lavoie : un bâtisseur culturel visionnaire avec un parcours extraordinaire

C’est par ces mots que Charles Millard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, a décrit celui dont il a soumis la candidature : « À un moment de maturité professionnelle, ses nombreux legs au milieu culturel témoignent d’un parcours extraordinaire qui mérite d’être célébré ». De son côté, le jury a souligné « une carrière exceptionnelle marquée par l’introduction de nouveaux modèles d’affaires et de transition écologique qui continuent de marquer le paysage culturel ».

Après des études en administration des affaires à HEC Montréal, David Lavoie démarre sa carrière en tant que gestionnaire dans le secteur du design graphique et au café-théâtre L’Aparté avant de prendre la direction administrative du Théâtre de la Pire Espèce et de cofonder le Festival du Jamais Lu, en 2000. En 2005, il devient directeur général et cofondateur du Théâtre Aux Écuries, un nouveau lieu de création et de diffusion théâtrales qui ouvrira ses portes en 2011. Il recevra en 2013 le Prix Sentinelle du Conseil québécois du théâtre. La même année, il devient le directeur général adjoint du Festival TransAmériques, son codirecteur général en 2014, puis son directeur général en 2021. En 10 ans, il a fait passer le budget du Festival de 3,3 à 5,3 millions $.

Outre toutes ces réalisations, David Lavoie s’implique dans le Conseil québécois du théâtre, le Canadian Arts Summit, Écoscéno, la Caisse de la Culture Desjardins et le Partenariat du Quartier des spectacles.

Rosalie Beauchamp : l’audace et l’innovation en gestion du cirque

En soutenant sa candidature, Nadia Drouin, la Directrice générale d’En Piste, souligne « son audace et son aptitude à innover en réinventant le Monastère en un espace culturel dynamique, ouvert aux arts du cirque ».

De son côté, le jury a noté que Rosalie Beauchamp « est une véritable entrepreneure culturelle, non seulement en sauvant un lieu patrimonial, mais en développant l’emploi, les revenus et la diffusion du cirque de création ».

Après un double DEC en sciences naturelles et en danse au CÉGEP St-Laurent, suivi d’un cours préparatoire à l’École de cirque de Verdun et plusieurs années d’apprentissage autodidacte, Rosalie Beauchamp a démarré sa carrière comme artiste du cirque, tournant à travers l’Amérique du Nord et l’Europe. En 2016, elle devient la cofondatrice et la codirectrice générale du Monastère, un cabaret de cirque installé à l’Église anglicane St-Jax. Sa soif d’apprendre et de s’améliorer s’est aussi concrétisée par de multiples accompagnements en leadership et en gestion.

Après 7 ans d’existence, le Monastère, dont elle est maintenant la Directrice générale, est devenu la seconde salle de diffusion de cirque à Montréal avec un budget de 1,5 million $. Elle permet ainsi à de nombreux artistes formés ici de rejoindre de nouveaux publics en poussant encore plus loin leur travail de création.

Bourses et jury

Le Prix de carrière est doté d’une bourse de 5 000 $ et le Prix jeunesse, de 1 000 $.

Le jury était composé de :

  • Nassib El-Husseini, directeur général des 7 Doigts de la main, et lauréat du Prix du gestionnaire culturel 2019;
  • Mario Fortin, ex-président et directeur général des Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée, et lauréat du Prix du gestionnaire culturel 2012;
  • Francine Lelièvre, ex-directrice générale de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, et lauréate du Prix gestionnaire culturel 2015;
  • Nathalie Marcoux, vice-présidente aux finances, Capinabel inc., et membre du conseil d’administration, TC Transcontinental inc.;
  • Danielle Sauvage, ex-directrice générale du Conseil des arts de Montréal;
  • François Colbert, titulaire, Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux, HEC Montréal.